En cette période si particulière, nous tenons à vous informer au mieux sur la poursuite de nos activités et services et la mobilisation des équipes qui poursuivent leur action.
Nous vous proposons quelques portraits de professionnels engagés qui agissent sur le terrain, au quotidien dans le respect des protocoles définis.

Portrait #14 : L’équipe mobile nouvellement créée, déjà sur le terrain.

L’équipe mobile aide sociale à l’enfance (ASE) pour personnes en situation de Handicap est une équipe nouvellement constituée et gérée en partenariat avec l’association Le Prado. Tous les professionnels de ce service ont dû apprendre à travailler ensemble, souvent en télétravail ! En effet, l’équipe s’est adaptée aux circonstances exceptionnelles pour constituer une force de soutien complémentaire face au défi des enfants parmi les plus en difficulté.

L’équipe mobile a été officiellement lancée le 23 mars à la MFSL… alors que nous étions déjà en confinement. La cheffe de service Salomé Lassalle et la psychologue Sophie Campomizzi, étaient quant à elles arrivées le 10 et le 17 février dernier. Salomé explique la mise en place des premiers accompagnements.

L’équipe mobile aide sociale à l’enfance (ASE) pour personnes en situation de Handicap est une équipe nouvellement constituée. Tous les salariés de ce service ont dû apprendre à travailler ensemble, en mode télétravail ! En effet, les circonstances ne leur ont pas vraiment donné de répit.

Mâcon, Châtenoy-le-Royal et Montceau-les-Mines
Le service a déjà été sollicité à plusieurs reprises par le Département de Saône-et-Loire. Comme l’explique Salomé, « nous sommes intervenus auprès du foyer de l’enfance de Mâcon. Sylvie, l’éducatrice spécialisée est intervenue de manière soutenue et répétée auprès d’un adolescent de 16 ans afin de lui offrir un espace de répit en dehors du groupe, alors qu’il s’est retrouvé au foyer, ce qui n’était pas son habitude ». Nous sommes également intervenus dans le cadre d’une situation très complexe sur l’institut départemental de l’enfance et des familles (IDEF) de Châtenoy-le-Royal. « Avec l’IDEF, nous avons organisé une rencontre sur place avec la psychologue, l’éducateur spécialisé, l’équipe de l’IDEF et moi-même afin de définir un accompagnement. Fabrice, l’éducateur spécialisé va intervenir 30 heures par semaine. La mission consiste à proposer un accompagnement et un appui aux équipes afin de favoriser la continuité du parcours d’une adolescente de 14 ans et également de participer à apaiser tout le monde… ». Comme le précise Salomé, « chacune de nos interventions s’accompagnent de consignes très strictes s’agissant des équipements de protections individuels ».
Depuis le 23 mars, le troisième éducateur spécialisé du service, Alexandre, assure une mission sur le centre éducatif spécialisé du Prado à Montceau-les-Mines. Il propose un accompagnement à distance avec des visites à domicile quand les circonstances le nécessitent.

Collaboration avec l’équipe Ressource
Salomé gère donc cette situation exceptionnelle avec une équipe qu’elle continue de découvrir.
Elle collabore quand cela est nécessaire avec l’équipe ressource. Les deux services avaient prévu de travailler ensemble, les circonstances ont précipité les choses… « On se complète sur certaines situations. Nous avons travaillé ensemble sur un cas mais surtout, nous préparons la sortie du confinement pour une intervention conjointe et plus globale » confie Salomé.

A l’initiative de ces 2 services, Rose Marie Balmes pilote au quotidien ces deux services qui offre une belle complémentarité au service des plus fragiles.